République des Jeunes

" Nous voudrions qu’après quelques années une maison d’école au moins dans chaque ville ou village soit devenue une maison de la culture, une maison de la jeune France, un foyer de la nation, de quelque nom qu’on désire la nommer, où les hommes ne cesseront plus d’aller, sûrs d’y trouver un cinéma, des spectacles, une bibliothèque, des journaux, des revues, des livres, de la joie et de la lumière "

Direction des mouvements de jeunesse et d’éducation populaire - circulaire du 13 novembre 1944

La République des jeunes, ancêtre des MJC

En octobre 1944 André Philip crée à Lyon la "République des jeunes", cette association regroupe la plupart des mouvements de jeunesse et d’éducation populaire (1) de l’époque.

Dès sa création, l’Etat lui apporte une aide efficace. Nous sommes à la fin de la deuxième guerre mondiale. Le pays est encore divisé et garde en mémoire les blessures de l’occupation. La priorité est donc de rebâtir, de recréer les liens sociaux et d’insuffler de nouvelles valeurs à ce pays en proie au désarroi, notamment la jeunesse. C’est la mission de la “ République des jeunes ”. La direction des mouvements de jeunesse et d’éducation populaire(2) déclare dans une circulaire du 13 novembre 1944 :

"Nous voudrions qu’après quelques années une maison d’école au moins dans chaque ville ou village soit devenue une maison de la culture, une maison de la jeune France, un foyer de la nation, de quelque nom qu’on désire la nommer, où les hommes ne cesseront plus d’aller, sûrs d’y trouver un cinéma, des spectacles, une bibliothèque, des journaux, des revues, des livres, de la joie et de la lumière".



Documents d'archives

Divers Documents d’archives
FFMJC | CMJCF | Contact | Espace privé |

Site réalisé avec SPIP + ALTERNATIVES

RSSfr